jeudi 6 juin 2019

Les enfants de Poseidon 2 - Sous le vent d'acier

Poche, 768 pages, trilogie


Quatrième de couverture:

L'une vit sur terre dans un monde qui change, tandis que l'humanité explore de nouveaux modes d'existence. L'autre est partie dans l'espace lointain enquêter sur l'ultime périple d'Eunice Akinya et sa découverte d'une science physique révolutionnaire. La troisième voyage à bord d'un vaisseau générationnel à des années-lumière de la Terre, vers une planète abritant un fascinant labyrinthe extraterrestre. Toutes trois sont une seule personne : Chiku Akinya, et revêtent une importance capitale pour notre avenir dans l'espace. Et toutes trois sont en grave danger...

Mon Post-it:

Un second tome bien ficelé et à la hauteur, plus prenant que le premier volume, de par sa "quête" spatiale pour rejoindre Creuset, exoplanète habitable, le récit essentiellement basé sur un personnage "Chiku" (oui c'est son nom !).
Le tour de force d'Alastair Reynolds, c'est l'idée de cloner Chiku et de suivre l'aventure de chacune d'elles (elles sont trois du coup) dans des contextes différents mais qui s'unissent pour un seul et même but ( j'arrête là, pour ne rien divulgâcher)
Elles vivent leur vie indépendamment mais peuvent se synchroniser et se "nourrir" les unes des autres; bref les idées foisonnent et se consolident ( IA s'est renforcée, les Tantors, les humains vivent plus longtemps, l'histoire de la bille messagère, j'adore ! et bien d'autres choses...) 
Voilà un livre qui m'a fait vibrer même si encore une fois, le livre aurait pu être un peu plus court, mais c'est soigné, travaillé et la fin est convaincante. 


Ma note: 9/10 💙

illustration: 8,5/10


Voir aussi l'avis de Un papillon dans la lune, de Lorhkan et Le culte d'Apophis



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire