jeudi 11 juillet 2019

Bonheur TM

 336 pages, roman court, tome 1

Quatrième de couverture:

Demain. Quelque part dans la jungle urbaine…
Il ouvre les yeux. Se lève. Y a du boulot…
« Avez-vous consommé ? » Il contemple l’hologramme aux lettres criardes qui clignotent dans la cuisine sans parvenir à formuler la moindre pensée.
« Souhaites-tu du sexe oral ? »
La question de sa femme l’arrache à sa contemplation. Il réfléchit quelques secondes avant de refuser la proposition : il a déjà beaucoup joui cette semaine et il n’a plus très envie. Sans oublier que le temps presse.
Sa femme lui demande de penser à lui racheter une batterie nucléaire. Une Duracell. Il hoche la tête tout en avalant son bol de céréales Weetabix sur la table Microsoft translucide qui diffuse une publicité vantant les mérites d’une boisson caféinée Gatorade propice à l’efficacité. Il se lève, attrape sa femme, lui suce la langue pendant de longues secondes, puis enfile sa veste Toshiba – son sponsor de vie – et se dirige vers la porte. Dans le ciel encombré, sur les façades des tours, sur le bitume, ou simplement à hauteur d’homme, des milliers d’hologrammes se déplacent lentement au gré de courants invisibles au cœur des monades grouillantes.
Il est flic. Section des « Crimes à la consommation », sous-section « Idées ». Veiller à la bonne marche du monde, telle est sa mission. Autant dire que la journée promet d’être longue...

Mon Post-it:

Nous avons perdu notre identité, le monde a sombré dans la surconsommation, dirigé par les marques, chacun se voit attribuer un sponsor de vie, la vie est devenue consommation, un devoir civique ! qui peut être réprimé, et dans ce rôle nous suivons Toshiba et Walmart, deux flics de la répression de la non- consommation, on les découvre dans leurs vies quotidiennes à la façon d’un policier version SF. 
On ne lit pas Bonheur TM pour l’intrigue qui est légère, mais pour son côté, choc ! Et ça fonctionne.
Chaque jour, la même discipline, consommer, consommer, consommer, les verbatim répétitifs comme " avez-vous consommez " apporte cette oppression dans le récit, la pollution visuelle et auditive est permanente, le sexe et ses travers sont dérangeants, les jeux d’argent sont indécents, tout est poussé à son paroxysme, et peut même s’avérer mortifère.
Jean Baret met le doigt là où ça fait mal, une analogie à notre monde actuel, un funeste bonheur !
Ce livre j’en ai parlé autour de moi, généralement quand c’est le cas, c’est que l’ouvrage est bon et oui c’est un bon livre, même s’il y a des répétitions, même si ça dérange, même si ça choque, même si ça ne plaira pas à tout le monde, c’est la triste réalité d’un monde en perdition, individualiste, d’un Homme emprunt à la pléonéxie ? à vous de voir si vous le lirez ou pas, car, " C’est votre droit le plus absolu " ! 

Tout ça m’a fait pensé à une citation que j’aime beaucoup de Ralph Waldo Emerson : " Être vous-même dans un monde qui tente constamment de vous changer est le plus grand des accomplissements "

J’ai eu la chance de le découvrir en audio livre et la prestation de Frédéric Kneip apporte une véritable ambiance à Bonheur TM, je lirai la suite de cette façon c’est certain.

Ma note: 9/10 💙

illustration: 8/10

D'Aurélien Police, illustration accrocheuse, épurée mais qui aurait pu être encore plus "dérangeante" 

Voir aussi l'avis de Les Lectures du MakiUn papillon dans la lune, TmbmLhisbei 


Éditions le Bélial Cliquez ici
Lire un extrait ici


4 commentaires:

  1. Je suis d'accord avec ton avis, et je plussoie la version audio est parfaite pour ce roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la version audio est juste top, l’ambiance, le grain de voix, c’est vraiment adapté, et encore merci à toi pour la découverte.
      J’attends de lire ton avis du coup ( juste un petit coup de pression, lol )

      Supprimer
  2. Comment ça nous ne sommes pas obligés de consommer ? Attention, tu es proche de l'hérésie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est clair, je vais recevoir un rappel à la loi !

      Supprimer