dimanche 21 juillet 2019

Les naufragés de Velloa

440 pages
Quatrième de couverture:

 XXVIIIe siècle. Suite à la destruction de la Terre, Mars et Vénus régentent le système solaire et protègent jalousement leur surface des milliards de réfugiés condamnés à l’errance et la précarité.
  Quand l’agent martien Mark Slaska découvre la preuve que l’Embrun 17, un vaisseau de naufragés à qui Vénus a refusé l’asile, a rejoint l’étoile Sigma Draconis quatre cents ans plus tôt, une vive stupéfaction s’empare des deux planètes-forteresses. Comment un appareil à peine capable de franchir la distance Terre-Vénus a-t-il pu parcourir une distance de près de 20 années-lumière de manière quasi-instantanée ? Existe-t-il une force, dans l’orbite de l’étoile, qui les y aurait invités ?
  Martiens et Vénusiens décident d’organiser une mission conjointe vers le système de Sigma Draconis. Mais, derrière l’entente de façade, les représentants des deux peuples sont bien décidés à découvrir la force mystérieuse qui se cache dans l’orbite de l’étoile, et s’en emparer pour assoir la domination de leur camp.

Mon Post-it:

La Terre n’est plus, des milliards de réfugiés errent dans le système solaire mais Mars et Vénus sont des peuples puissants aux technologies avancées, ils vont unir leurs savoirs ,afin d’envoyer une mission vers Sigma Draconis, tenter de découvrir et de s’emparer de la force capable de parcourir des années-lumière en une fraction de seconde ( rien que ça ! )
Au terme de ce voyage, ils vont découvrir Velloa une planète particulière par bien des aspects, ou les réfugiés d’Embrun 17 un vaisseau de naufragés ont élu domicile grâce à la force convoitée par les Martiens et les Vénusiens.
Dès les premières pages Romain Benassaya nous mets dans le bain en frappant un grand coup dès la première partie, le space-opéra se transforme rapidement en planet-opéra, on découvre les particularités de Velloa, son peuple, son écosystème, son IA mais c’est surtout l’histoire autour des personnages de Mark, Karen, Linea, des natifs et les autres qui font le sel de ce livre, chacun va tenter de tirer la couverture vers soi pour des causes bien différentes, l’essentiel du sujet tourne autour des rencontres aliens puissantes et bien imaginées par l’auteur qui distillent adroitement les clés pour nous apporter les éléments qui vont éclaircir nos doutes et nos intuitions, j’ai trouvé des technologies intéressantes mais que l’on retrouve dans de nombreux livres du genre ( implants, sauvegarde de personnalité, auto-réparation médicale, vision améliorée etc …) le totem quantique et le super processeur quantique, technologie qui agit sur l’espace et le temps sont bien trouvés, les périodes de réminiscences des personnages apportent de la profondeur au récit et l’intrigue qui se tient jusqu’au bout, où toutes les réponses nous sont données, pas de fin ouverte ici.
je vais m’arrêter là pour ne rien divulgâcher même si j’ai envie de vous en parler davantage tellement j’ai aimé ce livre! 
Alliance, vengeance, trahison, aventure et bien des choses vous attend dans les naufragés de Velloa, bien construit et riche avec une belle plume et un style captivant de Romain Benassaya que je découvre.
Le roman aurait pu être plus long, tant on sent qu’il y a de l’ambition et de l’envie, il n’y a pas de temps mort, un développement aurait encore amélioré le roman, ceci dit, on n’est jamais content, quand c’est trop long on veut raccourcir et quand c’est bon on en veut plus, ainsi soit il !

Ma note: 10/10 💙💙

illustration: 7/10

de Niko Henrichon, fidèle à l'histoire du livre, simple,  ça manque de netteté et de contraste, c'est dommage.

j'ai aimé la présentation de l'illustrateur en fin d'ouvrage, c'est bien joué de la part de l'éditeur.

Éditions critic avec extrait et vidéo de l'auteur qui présente son livre, Clic


lecture 4

challenge


9 commentaires:

  1. Réponses
    1. C’est pas exempt de défauts, mais l’ensemble est tellement bon, qu’ils sont
      Pardonnés !
      Je suis suivrai ton avis de près.

      Supprimer
    2. Ah mais c'est ça Benassaya : moi il me file ma dose de SF, celle que j'ai envie de lire ! Alors les défauts me passent bien au-dessus de la tête tellement j'y prends du plaisir !

      Supprimer
    3. Pareil pour moi, j’ai pris beaucoup de plaisir,c’est un vrai coup de cœur, après chacun appréciera ! Hâte aussi de lire ton avis

      Supprimer
  2. Mais non, c'est très bien les one-shot qui ne sont pas des briques, et c'est si rare. J'en prends note du coup. ^^

    RépondreSupprimer
  3. J'avais bien aimé Pyramides. Je vais donc attendre ton avis pour me décider. Mais tu le vends bien.

    RépondreSupprimer
  4. Je note aussi.
    C'est moi ou tes post-it sont de moins en moins brefs ? ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c’est des doubles post-it ! Lol c’est vrai que j’ai un peu débordé,
      J’essaye de rester dans le format mais c’est pas toujours facile.

      Supprimer