mercredi 16 octobre 2019

Boule de foudre

448 pages

Quatrième de couverture:

Lorsque ses parents sont réduits en cendres devant ses yeux, le soir de son quatorzième anniversaire, par l’explosion d’une boule de foudre, Chen jure de consacrer sa vie à l’élucidation de ce phénomène naturel resté une énigme pour la science. Il entreprend des études en physique atmosphérique et, lors d’une mission d’observation sur une montagne, il rencontre une jeune femme mystérieuse et séduisante, le major Lin Yun qui, elle, s’intéresse au potentiel militaire de cette foudre si particulière. Son horizon : élaborer l’arme de destruction absolue.
À mesure que ses recherches avancent, Chen est amené à collaborer avec Lin Yun. Leur quête commune les emmène au sommet de montagnes battues par la tempête, dans des laboratoires militaires d’armes expérimentales et dans une station scientifique soviétique désaffectée en pleine Sibérie. Ils pressentent bientôt que la foudre en boule est peut-être bien plus qu’un simple phénomène météorologique de notre monde…


Mon Post-it:

Chen, le personnage principal de ce roman de SF, va consacrer sa vie à étudier la boule de foudre sous toutes ses coutures, avec l’aide d’autres personnages bien illustrés, ils vont tenter de développer une arme militaire puissante, la physique est au coeur du livre, on frôle la hard/soft sf par moments mais rien de rédhibitoire, l’aspect militaire est assez présent, l’écriture d’une grande fluidité, et des idées assez incroyables parfois improbables, les perspectives que peut offrir la boule de foudre dans le domaine météorologique m’ont beaucoup plu, malgré plusieurs points forts, j’ai peiné à finir ma lecture, parce que j’ai eu un sentiment de lassitude, j’ai eu la sensation d'un manque de ligne directrice du récit mais plutôt d'idées mises comme ça au " gré du vent ".

Liu Cixin génère beaucoup d’idées sur le thème, mais il m’a manqué une étincelle pour faire matcher l’ensemble, lassitude aussi d’avoir le «  boule de foudre » écrit deux cent cinquante fois dans le livre, c’est excessif ! 

Ma note: 6,5/10

illustration: 7/10


Voir aussi les avis de L'épaule d'OrionGromovarBlackwolf


Éditions Actes Sud/exofictions, cliquez ici

4 commentaires:

  1. Boule de foudre. Je crois que ça ne sera pas encore avec "Boule de foudre" que je découvrirai Liu Cixin. Tant pis pour "Boule de foudre". Boule de foudre.
    =P

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Ça m’a usé ! J’ai pas compris pourquoi « boule de foudre » reviens comme ça sans cesse.
      En tout cas ton message m’a bien fait rire

      Supprimer
  2. On verra pour celui-ci. Je vais déjà terminer "Le problème à trois corps" que je suis en train d'audiolire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens juste de me le prendre en audiolivre aussi, je vais le commencer ces jours-ci.

      Supprimer