vendredi 8 mai 2020

La Mort immortelle


Audiobook, 29h13 min 

Résumé du livre audio:

Un demi-siècle après l’Ultime Bataille, l’équilibre précaire dû à la dissuasion de la forêt sombre continue de maintenir les envahisseurs trisolariens à distance. La Terre jouit d’une prospérité sans précédent grâce au transfert des connaissances et des technologies trisolariennes. La science humaine connaît des progrès remarquables, les Trisolariens découvrent avec fascination la culture humaine et l’espoir grandit que les deux civilisations puissent bientôt coexister pacifiquement sans la terrible menace d’une annihilation réciproque. Mais lorsqu’une ingénieure en aéronautique originaire du début du XXIe siècle sort de son hibernation, elle réveille avec elle le souvenir d’un programme qui menace cet équilibre. Bientôt, l’humanité aura à faire un choix : partir à la conquête d’autres univers ou mourir dans son berceau.

Mon Post-it:

Dans ce dernier opus, la rencontre avec les Trisolariens approche, mais pas tout à fait comme on pouvait l'imaginer, effectivement au début, le contrôle de l'humanité paraissait inéluctable, mais un événement inattendu va obliger Trisolaris à coopérer avec les êtres humains.
Quand on pense être le plus fort, il y en a toujours un plus fort que vous.


À partir de ce moment, l'auteur va nous faire rentrer dans son univers et attention lecteur, car il va falloir s'accrocher, en effet Liu Cixin a de l'imagination, qui peine à canaliser par moments, il faut le dire, ça part dans tous les sens, il explore des projets, des concepts qui parfois n'aboutiront à rien, et j'avoue avoir perdu le fil quelquefois.
Néanmoins, vous y ferez un baptême dans la quatrième dimension assez déroutant, des découvertes cosmiques qui vous donneront le vertige !

 Les réflexions sont nombreuses, les personnages pas si abondant  finalement et c'est tant mieux, on prend des claques de toutes parts, comme pour les tomes précédents c'est lent, c'est causant par moments mais après coup, on réalise la puissance du roman et l'imagination du monsieur, énorme !!

Au final, un roman riche, peut-être trop, bavard c'est certain, Liu Cixin prend son temps pour nous exposer toutes les facettes de son imagination, et pour le lecteur c'est captivant, addictif mais pour cela il vous faudra accepter de voyager loin, très loin ...

Ce que j'ai retenu de cette trilogie, c'est l'histoire de la forêt sombre qui est juste passionnante, ou l'expression "vivons heureux, vivons cachés" prend ici tout son sens, 
 j'ai quand même eu une préférence pour le tome 2. 

Ma Note: 8,5/10

La Trilogie: 8,5/10  Tome 1Tome 2


5.Asie
C'est par ici


67h36 d'écoute 












   
  
  

8 commentaires:

  1. Mindblowing tout simplement ! Liu Cixin forever

    RépondreSupprimer
  2. C'est l'apothéose ce troisième tome !! Mais c'est vrai que La foret sombre reste le meilleur... étonnant pour un tome 2 ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c’est étonnant, comme quoi il est possible de faire bien les choses en trilogie !

      Supprimer
  3. Dire que je n'ai toujours pas dépassé le premier volume !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Si tu attends trop longtemps tu risques de ne plus être dans l’histoire, après c’est vrai qu’il faut un peu de motivation, c’est pas toujours facile non plus.

      Supprimer
  4. J'aime bien ce tome 3.
    Mais ce concept de forêt sombre, brrr, j'en fais encore des cauchemars !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j’avoue que ça fait froid dans le dos, en même temps c’est passionnant et intriguant.

      Supprimer