vendredi 9 octobre 2020

Mangeterre

 

224 pages


Quatrième de couverture:

Un peu sorcière, un peu voyante, celle qu’on surnomme Mangeterre possède un don hors du commun qui implique une responsabilité immense : en avalant la terre qu’elles ont foulée, Mangeterre entrevoit, lors de douloureuses transes, le terrible sort des femmes brutalisées d’Argentine. Dès lors elle est face à un dilemme : doit-elle répondre à l’appel de la terre et tenter de sauver toutes ces femmes en détresse ? Car, très vite, des parents désespérés arrivent des quatre coins du pays pour l’implorer d’utiliser son don, et de retrouver leurs enfants disparues.

Mon Post-it:

Un sujet fort et d'actualité qui est bien traité dans ce livre et qui permet la lecture d'un grand nombre, car l'autrice l'aborde avec efficacité et sans voyeurisme.
Mangeterre, une jeune femme géophage qui a le don d'entrevoir avec concision des femmes, des enfants disparus, violentés parfois décédés, simplement en mangeant un peu de terre qu'ils ont pu fouler, quasi instantanément les visions difficiles apparaissent, elles permettent d'identifier un lieu, une personne, la vie, la mort, de faire avancer une enquête, d'apporter des réponses à des familles déboussolées, meurtries. 
Un tas de bouteilles remplies de terre avec souvent une photo, un numéro de téléphone laissés par des familles en quête de réponses, se retrouvent en nombre devant la maison, quelquefois elle en prend une, contacte la personne et une explication se profile, parfois heureuse, rarement, souvent terrible.
La vie quotidienne de Mangeterre n'est pas simple, elle se cherche, elle est un peu paumée dans cette société, de jour comme de nuit son don l'épuise, heureusement il y a des moments de joie.
Un événement va lui faire prendre une décision qui va peut-être lui offrir un autre avenir.

Un livre court, engagé, qui se lit facilement mais qui pourra quand même incommoder selon sa sensibilité et son vécu, même si l'histoire est au final assez simple, son sujet mérite que l'on s'y attarde.

à découvrir.

Ma note:  7,5/10

Découvert grâce à Lune qui en parle bien mieux que moi





 
 


8 commentaires:

  1. Quelle influenceuse cette Lune.
    Je le garde donc bien dans un coin de mon esprit. Pas ce qui me tente le plus, pas très joyeux à priori, mais pourquoi pas parce que ça a l'air bien quand même. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la réalité peut parfois être douloureuse, au départ c'est la géophagie à des fins utiles qui m'a poussé à lire ce livre.
      Lune l'explique bien sur son blog et je suis tombé dessus dans une bourse aux livres, je me suis dit que c'était un signe !
      Il faut savoir les saisir quelquefois.

      Supprimer
  2. Je me le note pour un "au cas où", dès que j'aurai un peu étêté ma PAL...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui voilà, la PAL quelle histoire, je me tire les cheveux parfois.

      Supprimer
  3. Non, toujours pas convaincu que ce soit pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n’est pas un livre que j’aurai lu naturellement, mais j’étais curieux, je ne pense pas que ce soit ton style mais why not !

      Supprimer
  4. Non, comme le Maki, je ne suis pas sûr que ce soit pour moi…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, pas sûr que ce soit ton style, mais c’est court, rapide à lire et le sujet pas inintéressant même si l’histoire est un peu light.

      Supprimer