samedi 27 février 2021

2040, tous dans l'espace ?

 

Essai, 208 pages



Résumé:

Vols habités jusqu’à Mars et au-delà, débris orbitaux, astéroïdes tueurs, énergie et matière noire... l’astrophysique et l’astronautique recèlent encore bien des mystères, pour les passionnés autant que pour toute personne ayant un jour levé les yeux vers les étoiles.
Que pourra-t-on voir dans le ciel en 2040 ?
À l’heure où la réalité rejoint la fiction, où l’espace est plus que jamais un enjeu géopolitique, économique et climatique majeur, Maxime et Hugo Lisoir nous invitent à voyager dans le temps. Entre rétrospective et prospective, le décryptage des grandes étapes passées de la conquête du cosmos, nous entraine à la découverte de la grande aventure spatiale de demain.

Mon Post-it:

Les frères Hugo et Maxime Lisoir que j'ai découvert lors de l'émission "Le Club de la Terre au carré" du vendredi 12 février 2021 ici (ça commence vers la 29 ème minute).
Ils tiennent une chaîne YouTube de vulgarisation scientifique depuis un bon moment icivoilà pour les présentations des deux passionnés.

Dans cet essai, les auteurs nous proposent de se projeter dans un futur probable de ce qui pourrait être l'espace en 2040, voire au-delà.
Le livre commence sur l'émergence du géant Chinois avec son agence spatiale CNSA, principale concurrente de la NASA, notamment en ce qui concerne la Lune, et son exploitation du pôle Sud. Exploitation qui va permettre la production de carburant pour fusées grâce à la glace d'eau, mais également l'utilisation des pics de lumière éternelle utile pour le photovoltaïque, une station-service en somme.
On y apprend aussi que les États-Unis sous l'impulsion de Trump ont récemment créé la space force, un corps armé dédié à la guerre hors atmosphère, incroyable ! 
La Chine qui détient le plus grand radiotélescope du monde FAST, captera peut être ou pas le premier signal venu d'ailleurs ! (comme dans le problème à trois corps de Liu Cixin).
On pourra compter sur les acteurs privés comme SpaceX évidemment, mais pas uniquement, pour développer les activités : lancements orbitaux, télécommunications, tourisme spatial, construction orbitale, exploitation des ressources, etc.
L'internet par satellite va aussi être une rude "bataille" mais il faudra d'abord nettoyer, recycler les déchets de l'espace de plus en plus nombreux, la guerre technologique aura-t-elle lieu ? 
Concernant les vols habités au-delà de l'orbite basse (au-dessus de 2000 kilomètres de la surface) cela me semble bien compliqué et un sacré défi, malgré les efforts notables de spaceX dans le domaine, un vol habité martien parait difficile, l'avenir nous le dira !
l'Europe spatiale s'avère bien présente, tout comme des pays qui ont aussi des ambitions (le Japon, l'Inde, la Corée du Sud, les Émirats arabes unis, la Russie).
Des sujets tout aussi captivants sur les missions en vue d'explorer le système solaire et au-delà, les missions dédiées à la science, et dans les vingt prochaines années, on surveillera un sujet brûlant "la défense planétaire", coopération qui a notamment pour objectif de dévier des astéroïdes (missions DART & Héra). Dormez tranquille, tout va bien.
Pour finir, on en saura plus sur la quête des exoplanètes, qui fascinent l'humanité depuis des lustres et la cosmologie.

J'ai vraiment survolé l'ensemble, mais sachez qu'il y a un tas de thématiques passionnantes, c'est facile à lire, les chapitres sont courts, précis, concis.
Pour les amateurs de science-fiction, cela vous plaira assurément, ne passez pas à côté de cette lecture enrichissante.

Ma note:   10/10  💙

Vous pouvez télécharger un extrait du livre ici





2 commentaires:

  1. Cool, voilà un essai qui a l'air bien intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressant et pas prise de tête, ça se lit tout seul !

      Supprimer